Notre ferme avant qu'elle soit la nôtre circa 1990

Notre ferme avant qu'elle soit la nôtre circa 1990

Saviez-vous que? Même si un fermier est extremement vigilant losrqu'il épand des pesticides sur sa terre, les vents peuvent transporter les pesticides ou résidu sur de très longues distances, ce qui pourrait affecter les plantes et écosystèmes (sols et marins) sur plusieurs kilomètre.

 

Composte et biodiversité

Nous nous inspirons des recherches et savoirs de Elaine Ingham et le Soil Food Web. Nous avons choisi une approche d'agriculture écologique, plutôt que d'être biologique par substitution. Les intrats sur notre ferme viennent directement de la ferme ou des alentours. Par exemple, nous faisons notre composte avec les copeaux de bois des environs et les résidus de légumes. Aussi, nous faisons des thé de composte plutôt que d'acheter des fertilisants industrielles. 

Nous nous inspirons également de Yves Gagnon, qui a contribué énormément à transmettre le savoir de saines pratiques agro-écologiques au Québec et par le monde.

 

Les Insectes

Nos doigts travaillent très fort à écraser les bibites tout l'été. Nous utilisons des couvertures flottantes et écrasons les «mauvais» insectes lorsque nous les voyons. Nous faisons aussi des insectifuges naturels avec des piments forts, onions et ail, ainsi qu'avec des feuilles de rhubarbes. Ces techniques, combinées avec des applications de thé de composte, aide à augmenter la biodiversité dans le sol afin de l'équilibrer et ainsi réduire les chances d' infestations. 

 

L'eau

Notre source d'eau provient d'un grand ruisseau qui vient du parc Papineau-Labelle. L'eau est belle et propre et nous nous considérons chanceux d'avoir accès à un cours d'eau naturel aussi près de la ferme. Nous nous assurons que l'eau reste propre car c'est la même que nous buvons à tous les jours. Comme notre eau vient d'un puis de surface, il est impératif de garder le sol et les cours d'eau propre. 

 

 
 Nos framboises devenues sauvages!

Nos framboises devenues sauvages!

Notre terre, notre production

Nous avons acheté une ferme centenaire qui était auparavant une des premières fermes bio de "La Petite-Nation" en Outaouais. La région de l’Outaouais est reconnue pour ses fermes bio et ce, bien avant que le terme ‘bio’ soit popularisé. Nous sommes heureux de continuer la tradition d’opérer une petite ferme familiale dans un environnement pittoresque, sur une terre saine. 

La région a peu d'agriculture industrielle conventionelle. Ce qui veut dire qu'à notre connaissance, il n'y a pas de ferme qui épandes des pesticides et ce, à plusieurs kilomètre à la ronde. Ce qui veut dire que les petites abeilles qui butinent et les coccinelles qui gardent nos plantes sont saines et sauves. 

 

 
 Bette à carde en début de saison 

Bette à carde en début de saison 

Saviez-vous que? Beaucoup d'insectes sont nos alliés en agriculture écologique? Les coccinelles, planipennes, carabes, et plusieurs guêpes protègent les plants en mangeant les insectes et/ou larves des insectes nuisibles? Une autre bonne raison de ne pas utiliser de pesticides. Nous cherchons partout les moyens de préserver l'équilibre du milieu! Les oiseaux, les grenouilles et les insectes sont nos alliés et nos amis!  

 
 La libéllule nous progège des mouches noires et moutiques

La libéllule nous progège des mouches noires et moutiques

 

Vivaces, buissons et arbres

Nous sommes très chanceux d'avoir une multitude de vicaces sur notre terre: du millepertuis perforé au groseilles. Inspiré par les principes de permaculture, nous voulons continuer à travailler notre terre le plus naturellement possible. Ce qui veut dire d'ajouter des plantes rustiques, des arbres feuillus et arbres à fruits, que nous planterons de manière à ce que chacun en tire un bienfait de l'autre et des légumes et fleurs qui les entourent.  

Saviez-vous que? Selon les standards biologiques canadiens, certaines pesticides non-sélectif sont acceptées dans la certification biologique? Nous encourageons les gens d'acheter local et de poser des questions sur les méthodes deproduction de vos fermiers.


Non-certifié et fier de l'être

Nous avons choisi de ne pas être certifié biologique en raison des coûts astronomiques que cela représente. Nous croyons également que la certification va à l'encontre de nos valeurs et aspirations. Nous croyons qu'il est insensé d'utiliser des produits chimiques et des OGM, et que leurs utilisations est néfaste non seulement pour l'humanité mais pour la planète dans son ensemble. Si chaque producteur cesserait ces pratiques non-viable, l'appellation biologique ne serait donc plus nécessaire.L'être humain, depuis plus de 10 000 ans, pratique l'agroécologie. Le bio a toujours été la norme sauf depuis quelques décennies.

Nous ne croyons pas qu'il soit nécessaire d'avoir une personne externe qui surveille notre production. Nous nous imposons des standards très élevés qui font parties de nos valeurs fondamentales, supervision et certification non-requis, merci! Nous encourageons tous les gens, nos clients et partenaires, à venir visiter la ferme, nous poser des questions et à voir comment nous prenons soin de nos plantes, de notre terre et de sa vie.

À notre avis, c'est injuste de sur-charger et surveiller des producteurs éthiques et écologiques, surtout dans un contexte ou les producteurs industrielles qui détruisent l'environnement obtiennent des subventions gouvernementales (à même nos impôts).

Nous réalisons que notre méthodes de production n'est pas sans défi: pas de tracteur, pas de fertilisant industrielle et pas de pesticides veulent dire que nous devons faire beaucoup de surveillance, d'observation, de résolution de problème sur-le-champs, de recherche et d'apprentissage continue. Tout ce travail en vaut  la peine, car en fin de compte, nous travaillons avec la nature, et pas contre elle, ce qui nous assure un succès à long-terme.